Les conservateurs dans les produits cosmétiques sont souvent critiqués. Néanmoins, ils stabilisent les formules cosmétiques et empêchent qu’elles ne s’altèrent avec le temps. La réglementation européenne est stricte à ce sujet, avec une liste de seulement 59 conservateurs autorisés. Découvrez ci-dessous un état des lieux de l’utilisation de ces conservateurs en cosmétique ainsi que les alternatives possibles à leur utilisation.

Les conservateurs dans les produits cosmétiques

Qu'est-ce qu'un conservateur en cosmétique?

L’article 2 (I) du Règlement CE n°1223/2009 du Parlement Européen et du Conseil du 30 novembre 2009 relatif aux produits cosmétiques définit les agents conservateurs comme suit : « substances qui sont exclusivement ou principalement destinées à empêcher le développement de micro-organismes dans le produit cosmétique ». Les conservateurs aident à préserver la formule et assurent la durabilité des produits cosmétiques. Ils sont essentiels, notamment pour les formules contenant de l’eau. En effet, la présence d’eau dans une formule créée un environnement favorable au développement de microorganismes.

Pourquoi les conservateurs sont-ils utilisés en cosmétique?

L’usage de conservateurs en cosmétique est essentiel pour empêcher l’altération causée par les microorganismes et la contamination pendant la formulation, le transport, le stockage ou l’utilisation par les consommateurs. Les antioxydants peuvent également être utilisés afin de protéger l’altération causée au contact de l’oxygène.

Comment être conforme à la réglementation cosmétique EU 1223/2009?

L’annexe V du règlement CE relatif aux produits cosmétiques énumère 59 conservateurs autorisés dans la formulation cosmétique, leur seuil de concentration maximal autorisé ainsi que d’autres restrictions en fonction de la nature du conservateur. Chaque produit cosmétique présent sur le marché européen doit être conforme au Règlement et aux Annexes.

Si vous utilisez des conservateurs dans vos formules cosmétiques, assurez-vous qu’ils sont bien présents dans cette liste! Ci-dessous ce trouve un bilan des conservateurs synthétiques, des conservateurs naturels et des conservateurs antioxydants les plus utilisés en cosmétique.

Les conservateurs synthétiques

Avantages des conservateurs synthétiques

Utiliser des conservateurs synthétiques permet d’avoir une bonne compréhension de la toxicité et de la sécurité de l’ingrédient. Les conservateurs synthétiques à faible concentration préservent le produit de manière efficace. De plus, les conservateurs synthétiques ont un large spectre d’activité contre les bactéries et champignons.

Liste des conservateurs synthétiques les plus communément présents dans les produits cosmétiques

Les composants organohalogénés

Les composants organohalogénés sont un vaste groupe de produits chimiques naturels et synthétiques contenant au moins l’un des halogènes suivants : fluorine, chlorine, bromine, iodine. Ils sont combinés avec le carbone ainsi que d’autres substances. Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive des conservateurs synthétiques les plus communs :

  • Triclosan
  • Méthylisothiazolinone
  • Méthylchloroisothiazolinone
  • Chlorphenesin
  • Chloroxylénol
  • Butylcarbamate d'iodopropynyle


Aldéhydes

Un aldéhyde est un composé organique dans lequel un atome de carbone partage un lien double avec un atome d’oxygène, un lien avec un atome d’hydrogène et un lien avec d’autres atomes ou groupe d’atomes.

  • Formaldéhyde (ou Méthanal)
  • Benzylhémiformal
  • Diazolidinyl urea
  • Imidazolidinyl urea
  • Bronopol
  • DMDM hydantoin
  • Quaternium-15
  • Sodium hydroxymethylglycinate


Éthers de glycol

Les éthers de glycol sont un groupe de solvants en éthers d’alkyl de glycol éthylène ou glycol propylène.

  • Phenoxyethanol
  • 2-butoxyéthanol
  • Ethoxydiglycol


Parabènes

Les parabènes sont un ensemble de parahydroxybenzoates ou éthers d’acide parahydroxybenzoïque. Cette famille de substances est connue pour ses propriétés de conservateurs mais les parabènes sont également utilisés comme bactéricides et fongicides. Les parabènes sont très souvent au centre de préoccupations et souffrent d’une mauvaise presse (peur de perturbations endocriniennes due à leur utilisation, réactions après utilisation en fonction des types de peaux des consommateurs…) Cependant, ils sont largement connus depuis des décennies pour leur large spectre d’action.

  • Methylparaben
  • Ethylparaben
  • Sels de Methyl-, ethyl-prol et butyl paraben
  • Butylparaben

Les conservateurs naturels

Avantages des conservateurs naturels

Utiliser des conservateurs naturels peut vous donner l’autorisation d’utiliser des expressions telles que : « naturel » et/ou « produit organique » sur vos étiquettes. Il est important de noter que la « naturalité » répond à une norme ISO 16128.

De plus, les conservateurs peuvent s'utiliser sur une vaste plage de pH.

Enfin, les consommateurs préfèrent en général les conservateurs naturels aux conservateurs synthétiques.

Liste des conservateurs naturels les plus communément trouvés dans les produits cosmétiques

  • Acide Benzoïque
  • Acide Sorbique
  • Acide Salicylique

Les « conservateurs » antioxydants

Définition

Un antioxydant est une substance qui empêche l’oxydation ou des réactions causées par l’oxygène, des peroxydes ou encore des radicaux libres.

NB: Des substituts aux conservateurs classiques peuvent être envisagés et concourir à la protection de votre produit. Leur fonction ne pourra néanmoins pas être revendiquée comme « conservatrice ». Vous trouverez la liste desdits substituts ci-dessous.

Les antioxydants synthétiques

  • Hydroxytoluène butylé (BHT)
  • Hydroxyanisole butylé

Les antioxydants naturels

  • Tocophérol (forme de vitamine E)
  • Acide Ascorbique (vitamine C)
  • Polyphénols
  • Flavonoïdes

Quelles alternatives aux conservateurs dans les formules cosmétiques?

Même s’ils sont sans danger et utilisés légalement, les conservateurs sont souvent critiqués car les peaux sensibles peuvent avoir certaines réactions après utilisation. D’autre part, ceux-ci sont également mal perçu car fortement soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens. L’industrie de la cosmétique essaie constamment d’innover en développant de nouveaux produits sans conservateurs.

Stériliser ses cosmétiques pour ne pas utiliser de conservateurs

Deux types de stérilisations sont utilisés dans le but d'éviter l'utilisation de conservateurs dans les formules:

  • L’Upérisation à Haute Température (UHT), qui consiste à faire chauffer la formule jusqu’à 155°C pour la stériliser et la refroidir rapidement après coup. Le fait de stériliser l’emballage et le capuchon anti-microbiologique ainsi que l’emballage spécial (tube, pompe sans air) contribue au maintien d’une formule propre.
  • Un emballage unique et breveté venant de France a permis la fabrication de la toute première crème stérile grand format (réutilisable). Cet emballage sans air et stérile est conçu pour éviter toute contamination extérieure. La formule reste stérile durant l’utilisation du produit. L’intégralité du processus est effectuée dans un environnement stérile avec des normes strictes pour éviter les bactéries et la contamination.

Utiliser de l'eau « gélifiée »

La contamination microbienne du produit cosmétique est surtout due à la présence d’eau dans la formule. Une marque française a décidé d’innover en utilisant de l’eau « gélifiée » dans la formule. Ce produit est développé dans un environnement stérile, qui assure l’absence de bactéries dans la formule ou l’emballage. Cette alternative à l’usage de conservateurs dans les cosmétiques est extrêmement innovante et assure une formule propre pour le consommateur, même sans conservateurs.

Utiliser des emballages plus appropriés

À ce jour, certains emballages sont reconnus pour limiter le contact avec l’air ; il s’agit notamment d’emballages sous forme de pompe ou de valve. Ces emballages spécifiques permettent également de diminuer la concentration des conservateurs.

Utiliser de l'eau ionisée

De la même manière, une marque suisse a développé une eau ionisée à pH 12 qui ne permet pas le développement bactérien au sein de la formule en raison de la forte polarisation qui déloge les pathogènes. Cette eau, réduite par voie électrolytique, est sans danger pour la santé puisqu’elle est même utilisée dans des applications médicales.

Ce concept innovant a reçu le trophée de la meilleure innovation sur l’édition 2017 du prestigieux salon Cosmetic 360 dans la catégorie Matières Premières. Néanmoins, même si ces nouvelles alternatives sont bonnes à prendre, il faudra tout de même démontrer que le risque microbiologique est maîtrisé ; en faisant un challenge test selon la norme ISO 11930, par exemple ou, dans le cas ou ce n’est pas nécessaire, prouver pourquoi il n’y en a pas besoin (norme ISO 29621 des produits à faible risque microbiologique).

Vous souhaitez en savoir plus sur les conservateurs en cosmétique?

Pour plus d’information sur les conservateurs en consmétique, n’hésitez pas à contacter notre expert Sylvain De Backer par téléphone : +33 1 83 64 20 54 pour l’Europe ou +1 (778) 234 1607 pour l'Amérique du Nord ou à le joindre par mail à l'adresse [email protected]

Articles liés

vignette blog

La Suède souhaite durcir la réglementation sur les conservateurs

Le gouvernement suédois a récemment lancé une consultation publique, suite à une étude sur les conservateurs... Lire la suite

vignette blog

EcoMundo :
lauréat du salon Cosmetic 360

Les 18 et 19 octobre derniers, EcoMundo a exposé sur le prestigieux salon Cosmetic 360 au Carrousel du Louvre... Lire la suite

vignette blog

Comprendre l'évaluation de la sécurité des produits cosmétiques

Le Rapport sur la Sécurité des Produits Cosmétiques (RSPC) est la partie principale du Dossier d’Information... Lire la suite

  Publier un commentaire
x

Publier un commentaire

Une question ? Une réaction sur cet article ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire !

Le code langue du commentaire.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience de navigation sur notre site. En savoir plus